Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AMAPP des Maillotins . Joigny 89

Le nourrissage des oiseaux en hivers

26 Février 2015, 15:15pm

Publié par AMAPP des Maillotins

Le nourrissage des oiseaux

 

 Merci au blog "En marche" qui nous a confié

ces quelques conseils bien eclairés...

 

 

A savoir avant de commencer le nourrissage :

 

Quand vous commencez à nourrir les oiseaux sauvages vous ne devez pas l’interrompre, vous signez une sorte de contrat moral avec eux, les oiseaux vont prendre l’habitude de venir se nourrir chez vous dès qu’ils auront découvert tout ce qu’ils peuvent manger sans faire trop d’efforts.

Par temps de gel, les oiseaux fournissent des efforts considérables pour trouver à manger et trouver une mangeoire vide les obligerait à chercher ailleurs, ce qui pourrait leur être fatal.

 

Si vous commencez, vous devez continuer jusqu’au printemps.

 

Pourquoi les nourrir ?

 

La nature, en temps ordinaire, procure aux oiseaux toute la nourriture dont ils ont besoin et ce n’est pas le froid leur plus grand ennemi mais plutôt le manque de nourriture. Quand la neige recouvre le sol et les arbres, nos amis se trouvent en période de diète et le taux de mortalité est élevé si cette période se prolonge. De même qu’un sol dur et gelé les empêche d’attraper les vers qui ont trouvé refuge dans les profondeurs de la terre. L’énergie qu’ils dépensent pour trouver leur nourriture (quand ils en trouvent) est considérable et n’est pas compensée par leurs maigres repas.

Les jours très courts et les longues nuits d’hiver ne laissent que peu d’heures à nos oiseaux pour trouver tout ce dont ils ont besoin. C’est alors que l’homme peut intervenir en les aidant par un apport de nourriture et les mangeoires deviennent des maisons d’hôte précieux pour nos petits volatiles. Nos petits quitteront leur environnement naturel pour se rapprocher de nos habitations et vous pourrez constater certaines espèces rares se mettre à fréquenter votre jardin.

Par grand froid, certains oiseaux peuvent, sur une nuit perdre jusqu’à 10% de leur poids et parfois plus, ils doivent donc absolument trouver de la nourriture pendant les courtes journées d’hiver pour compenser cette perte de poids. C’est cette nourriture qui leur permettra de garder leur chaleur pour lutter contre le froid. Si nos amis ne trouvent pas suffisamment à manger il mourront de froid à courte échéance.

Les mésanges, les roitelets, les rouge-gorge et tous les petits oiseaux comme les troglodytes sont des espèces particulièrement fragiles, comme vous l’avez compris, c’est le manque de nourriture qui tue et non le froid. Je le dis encore une fois, ce serait dramatique pour eux si vous deviez interrompre leur nourrissage en pleine période de froid car ils se livreraient à une lutte sans merci pour la maigre pitance que la nature leur offre en cette période.

Ce sont les plus petits oiseaux qui ont besoin de grandes quantités de nourriture, un rouge-gorge par exemple doit manger l’équivalent d’un quart de son poids corporel s’il veut survivre, un troglodyte doit manger continuellement, 90% des oiseaux de cette espèce peuvent disparaître lors d’hiver particulièrement froids.

 

La raison de cette mortalité au froid est liée à une surface corporelle proportionnellement plus grande chez les petits oiseaux. Comme les déperditions de chaleur se font plus rapidement, ils doivent donc manger proportionnellement beaucoup plus. Les oiseaux doivent maintenir une température corporelle qui se situe entre 40 et 44,4° C. C'est la température la plus élevée de toutes les espèces animales. Les passereaux doivent manger vite et beaucoup s'ils veulent maintenir cette température corporelle et survivre en hiver. C'est pourquoi manger continuellement est pour les petits oiseaux, une question de survie.

 

Quand les nourrir ?

 

Débutez le nourrissage avec l’arrivée des premiers gels selon la région où vous habitez, entre fin octobre et fin novembre et quand le temps se radoucit au environ du printemps, diminuez petit à petit les rations pour arrêter définitivement quand la température permet la germination des plantes.

 

Surtout évitez une suralimentation, ne les gavez pas, vous allez augmenter le nombre de visiteurs de votre mangeoire et ainsi augmenter le risque de maladies telles que la salmonellose et (ou) de la tuberculose, maladies infectieuses et fréquentes chez les oiseaux de nos jardins. Nous devons les aider mais pas les rendre tributaires des mangeoires, ils doivent conserver l’instinct de recherche de nourriture.

Encore quelques conseils :

Avant le début de la saison, nettoyer la mangeoire à l’eau chaude savonneuse mais aussi au printemps.

Vérifier chaque jour la propreté et nettoyer pour éviter l’accumulation de déjections ou d’aliments moisis. Vous écarterez ainsi les risques de salmonellose fatale à nos amis.

La mangeoire doit se trouver en hauteur (1,50m) éloignée des arbres ou points hauts d’abris de jardin par exemple, les chats et autres prédateurs y ont leurs postes de guet. Pas trop près de la maison mais quand même assez près pour que vous sachiez les observer dans un endroit de préférence à l’abri du vent du nord et ensoleillé de préférence (oui je sais ce n’est pas toujours facile).

Ravitailler la mangeoire à heure régulière, le matin le plus tôt possible et en fin d’après midi si c’est nécessaire, vous verrez qu’ils peuvent vider une mangeoire sur une matinée certains jours de grands froids. N’oubliez pas de parsemer le sol de graines car certains oiseaux préfèrent se nourrir sur le plancher des vaches.

Et l’eau ... 

La nourriture que vous allez leur donner est riche en graisse mais contient très peu d’eau, nos amis ont besoin de beaucoup d’eau.

Vous pouvez installer un récipient assez plat et peu profond et le remplir d’eau tiède, le remplir ou changer l’eau deux fois par jour, il est important que ce récipient soit et reste propre, encore une fois pour éviter les maladies.

Ne jamais ajouter de sel ou d’alcool ou de glycérine comme j’entends parfois et évidemment jamais d’antigel, c’est pour les moteurs et non pour les oiseaux.

J’ai la chance de posséder un petit étang et j’ai aménagé un petit espace où nos amis savent se désaltérer sans prendre de risques, une ou deux grosses pierres affleurantes font souvent l’affaire.

Les principaux oiseaux qui visiteront

vos mangeoires.

Page suivante
Comment les nourrir ?

 

et aussi, fabriquer des mangeoires vite-fait-pas-chère !

fabriquer des mangeoires pour oiseaux du ciel

 

maintenant que je suis au milieu de la nature, je me suis lancée dans la fabrication de mangeoires pour les zozio qui squattent

pour l'instant je n'ai fait qu'à base de bouteille plastok'de récup, celles en bois viendront plus tard (quand j'aurai récup du bois et du temps !)

ça peut donner des idées pour les plus grands, et passer des moments très sympa avec les plus ptits :amour:

voilà comment occuper les enfants, et les plus grands

prendre 2 bouteilles identiques, j'utilise des ptites de 50 cl (premier prix), plastok très mou pour pouvoir le découper au cutter

la première :




elle sert de réservoir, y'a rien à faire dessus sauf un système d'attache pour l'accrocher quand tout est fait, moi j'ai passé un bout de bois pour faire déco, les zoziaux ils s'en servent comme perchoir d'attente !!
pour faire les trous qui permettent de passer le bois, je fais une fente en forme de croix au cutter, comme ça, ça s'adapte au bout de bois quand je le passe

la deuxième :




on garde que le fond, il faut bien calculer ce qu'on garde (on le verra sur la tof suivante) ; elle sert à recevoir les graines du réservoir progressivement,
il faut faire une fenêtre pour que les zoziaux accèdent au graines, et passer un bout de bois qui sert de perchoir pour prendre les graines,

ça donne donc 2 parties,




qui vont s'emboiter comme ça :



il faut calculer pour que le goulot de la bouteille entière soit à qqs mms du fond de la 2è partie quand on les emboite, c'est ça qui régule le flux des graines, comme un distributeur d'eau ou de crok' pour les chat,
si il y a trop d'écart, trop de graines tombent d'un coup, donc par terre !!

il faut faire deux trous dans chaque parties pour passer une baguette( moi j'ai pris une baguette pour barbec') c'est ça qui va faire tenir les deux parties ensemble




c'est exactement le principe de la gamelle distributrice d'eau

et vlà le résultat, pour mettre des graines de tournesols, prévoir plus d'espace entre le goulot et le fond





et voilà un lien bien utile qui m'a aidé à me lancer

http://www.google.fr/images?um=1hl=frcl ... irespell=1

les sites québéquois proposent aussi de très chouettes idées

attention au découpage ... c'est au cutter

les enfants peuvent ramasser les bouts de bois, et aussi rien n'empêche quand la mangeoire est terminée de la peindre, ou de faire le système de serviettes collées (suffit d'avoir du papier de couleur ou des serviettes ou du papier de soie et du vernis colle), on peut aussi coller des petits morceaux d'écorce, faut juste faire aller son imagination

j'ai cherché ce qui peut être fait avec des ptites mains, en adaptant à leurs possibilités


http://www.google.fr/imgres?imgurl=http ... 4gbo0ZnbCQ

http://lafermetteloubimaya.over-blog.co ... 49369.html

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http ... 4gbs-O3HCQ


ce site là, avec les vidéos donnent des chouettes idées

http://amicalementbirds.over-blog.com/c ... 33335.html

 

__________________________@________________________________

et pour éviter les risques d'accident, il y a qq. chose de très facile à faire : fabriquer les boules de graisses , avec des moules style pot de yaourt, petits suisses vides, etc

un exemple de rectte parmi tant d'autres

 
Recette de boule de graisse

Confectionner des boules de graisse ou des pommes de pin fourrées .

Ingrédients à utiliser:

* de la graisse (margarine, végétaline, graisse de viande récupérée après la cuisson...),
* un mélange de graines,
* un reste de légumes cuits (ou éventuellement du riz ou de la semoule, cuits sans sel)

Chaque ingrédient est 1 tiers dans le mélange

Matériel utile :

* des pots de yaourt vides (ou autres récipients),
* un saladier,
* une cuillère,
* une casserole,
* des pommes de pin, des bâtons (15 à 20 cm environ).
* de la ficelle, des filets à agrumes...

Préparation :

1 - Faire fondre la graisse dans la casserole.

2 - Mélanger les légumes (ou autres), les graines et la graisse fondue.

3 -Pour des pots de yaourt : Verser le mélange dans des pots de yaourts vides, graissés avant. Piquez-y un bâton (sauf si vous utilisez du filet à agrumes). Attendez la solidification, puis démoulez prudemment. Ce n'est pas la peine de tenter de couper le pot, comme le préconise certains livres, s'il est en plastique. Vous pouvez directement poser la boule dans la mangeoire, sur une branche ... ou la suspendre. Dans ce cas, il est conseillé de l'enfermer dans un filet à agrumes, sinon elle peut se décomposer rapidement. Pour suspendre, je préfère la solution suivante :

3 .1 -
Pour des pommes de pin : Attachez une ficelle au sommet des pommes de pin. Fourrez avec le mélange, suspendez à une branche hors de portée des chats.

des brochettes de pain sec, de morceaux de pommes, à vous de jouer

Commenter cet article